Comment retrouver sa motivation

Comment retrouver votre motivation

Entre échec et réussite, il y a aussi les jours « sans ». J’aime ce que je fais, penser les choses et les réaliser, et pourtant, je l’avoue, certains jours, c’est compliqué d’avoir la niaque. Comment faire face au découragement, aux jours sans, aux coups de mou ? Voici mon expérience.

Stop à la culpabilité

Aimer ce que l’on fait ? J’ai longtemps pensé qu’il suffisait d’appuyer sur le bouton « action ». Alors, dans les moments de découragement, on culpabilise. Ah ! On aimerait être parfaite, tout contrôler.

Puis, je trouvais mille et une vertus à ce moment de galère. On vous répète que « c’est dans ces situations, qu’on voit vraiment si on est une entrepreneure ». Alors,  je reprenais mon travail, et persévérante, volontaire, je continuais à travailler.

Un jour, j’ai dit STOP, j’ai arrêté de vivre avec une image idéale, celle de la super héroïne. J’ai eu le courage d’être imparfaite, d’être bien comme je suis avec mes forces, mes faiblesses, mes moments de doute, aussi, parce que parfois, on ne choisit pas, que c’est fatiguant d’être toujours au top. Lentement, doucement, en essayant, un nouveau départ, une nouvelle façon de vivre, de travailler.

Ici et maintenantIci et maintenant

Alors, comment faire quand c’est parti pour être une journée « sans » ?  Ou plutôt comment « être » ? Maintenant, je me recentre sur le moment présent, je me concentre sur ma respiration. Je laisse défiler mes pensées, elles sont souvent bien différentes de la réalité, nous sommes ce que nous pensons. Je me recentre encore et toujours sur ma respiration. Ni dans le passé, ni dans ce qui n’est pas encore. De la douceur, du calme.

Agir, oui, autrement

Et puis, je m’autorise à ne rien faire, je change de cadre, je quitte mon bureau. J’ai trouvé des choses simples qui me font du bien, qui m’apporte une nouvelle énergie. Je marche, je lis, je m’installe, ailleurs, dans un café simplement. Je pense que ces moments entre deux sont partie prenante d’un projet ambitieux. Sortir de sa zone de confort, c’est super motivant. Parfois, cela devient assez inconfortable, une forme de résistance au changement, un passage nécessaire.

Sortir de sa zone de confort, c’est super motivant.

EcrireApprendre, regarder différemment

Alors ces situations de découragement, ces émotions, que nous racontent-elles ? Un message ? Ah, le côté bonne élève n’est jamais très loin… Un crayon, un papier, je me lance, j’écris comme si je parlais à quelqu’un. Je décris ce qui arrive. Je trouve dans ce dialogue des clés, un autre angle de vue, des solutions aussi pour me relancer, pour avancer. Des instants difficiles, souvent, des tournants dans ma vie d’entrepreneure, des prises de conscience, rendre visible ce que je ne voulais pas voir.

Au fil du temps, apprenons à nous faire confiance, nous serons toujours surprises par nos ressources insoupçonnées.  Aujourd’hui  plus qu’hier et bien moins que demain.

Je m'appelle Frédérique Genicot, je suis entrepreneure, votre coach pour le développement commercial de votre activité. Ma passion : transmettre et faire grandir l’Autre. Je vous motive à tester, à essayer, à sortir de votre zone de confort avec bienveillance et authenticité. Ce que j’aime, ce qui me motive, c’est voir votre activité décoller, sentir la confiance vous gagner, vous voir devenir ce que vous avez choisi d’être.

RELATED POST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir
34
Cacher