Gagner plus de clients avec le networking

Freelance : pourquoi faire du networking vous aide à gagner plus de clients ?

Networker, la solution magique des freelances, des indépendants pour être recommandés, pour développer leur clientèle ? Pourtant, nous y allons souvent à reculons. Sans doute, parce que devenir un as du networking, c’est apprendre à demander. On a peur du refus ou de devoir quelque chose à quelqu’un. Aujourd’hui, je vis, je pense réseau, je l’active aussi, je gagne des clients. Et j’ai envie de partager avec vous mes secrets pour réussir son networking.

Qu’est-ce qu’un networker ?

Il ressemble à quoi ce freelance qui a tout compris du networking, du réseautage ? Quand on parle du réseau, on a souvent l’image d’un groupe fermé de personnes, de renvois d’ascenseur, de faveurs mutuelles.

Pour moi, réseauter quand on est freelance, c’est nouer, tisser des liens de qualité, et développer mutuellement nos activités. C’est échanger, donner et prendre des nouvelles, parler de soi et écouter l’autre. C’est mettre en relation, être recommandée. Etre opportuniste dans le bon sens du terme. Et ce n’est pas la quantité des relations qui compte, mais, la qualité de mes échanges.

Attitudes gagnantesComment faire du networking ?

Maîtriser l’art du networking, c’est adopter les bonnes attitudes. Alors, quelles sont-elles ?

  • Règle 1 : Il faut aimer donner sans arrière-pensée. Aider un de mes contacts est gratifiant pour moi, je ne sais jamais ce que ce je recevrai. Je suis toujours surprise de la force du réseau.
  • Règle 2 : Parler et écouter avec bienveillance. Je comprends les besoins de mes interlocuteurs, je peux les aider, les mettre en relation, les recommander.
  • Règle 3 : Le réseau aide les personnes enthousiastes, celles qui donnent envie. Ceux qui se plaignent, qui pompent votre énergie sont des éternels insatisfaits.
  • Règle 4 : Quand je promets quelque chose, je le fais. Si je ne peux pas tenir mes engagements, je ne promets rien. Parfois, il n’est pas possible d’aider mon contact.

Et j’ai appris à passer ma route quand je croise les profils suivants : les toxiques, ceux qui se plaignent, qui mentent, qui ne parlent que d’eux, les spécialistes du name dropping. Nouer ses relations de qualité, c’est aussi dire non, et conserver des relations avec des personnes qui partagent mes  valeurs, qui ont la même vision du networking.

Le networking, la clé de réussite d’un freelance ?

Le réseau, arrêtons d’y penser quand nous cherchons des clients. On se lance, on sort, on voit du monde, on est stressé, on dépense beaucoup d’énergie et on est souvent déçu des résultats obtenus. Le networking, c’est une façon de vivre qui irrigue ma vie d’entrepreneure.  

Le réseau, c’est d’abord donner. Il faut penser aux autres pour que les autres pensent à vous. Oui, j’aime rendre service et j’ai aussi appris à demander ce que je cherche.

Etre un as du networking, c’est faire une demande claire et précise. Je ne dis plus que « je cherche des clients », je parle de mon client idéal. J’ai aussi une liste de cibles que j’aimerai rencontrer, des prospects, des influenceurs, d’autres freelances. Et puis si mon interlocuteur connait une personne, c’est super, et dans le cas contraire, ce n’est pas grave. J’avance, je continue.

Soirée networking, et pas uniquement

Toutes les occasions sont bonnes pour networker.  Chaque personne que je rencontre, connue ou inconnue, peut être un client potentiel ou un prescripteur. Donc, chaque conversation doit permettre à mon interlocuteur de savoir ce que je fais, et de faire le lien avec  ses éventuels besoins ou avec ceux de son entourage.

A la question « Comment allez-vous ? », j’ai banni la traditionnelle réponse « je vais bien, merci ». Je parle, alors, de mes projets présents, de ma dernière mission, d’un nouveau client. Et pas de bla-bla ! Des réponses courtes avec toujours des informations concrètes sur ce que j’ai apporté à mes clients.

Déjeuner accompagnéFini le sandwich avalé entre deux dossiers, deux urgences. Le déjeuner, c’est toujours accompagné. Prendre le temps de déjeuner et renforcer les liens avec mon réseau, c’est joindre l’utile à l’agréable. Cet année, je me suis fixée un objectif ! Déjeuner chaque semaine avec une personne que je ne connais pas encore. Et pourquoi ne pas relancer des contacts perdus de vue ? Alors, on apprend à déjeuner malin !

Et puis, il y a les conférences, les soirées réseau, l’occasion de rencontrer de nouvelles têtes, de développer son réseau. Bon, mais, réussir un événement networking, cela ne s’improvise pas. Je soigne ma préparation, j’ai aussi mes trucs pour briser la glace, pour prendre part aux conversations. Puis, j’entretiens ce premier lien après une soirée networking.

Comment devenir un expert du networking ?

En donnant, en rendant service d’abord. En apprenant à parler de ce que je fais, à demander aussi ce que je cherche. J’ai rencontré des supers connecteurs, je les ai observé, j’ai eu envie d’essayer.

Penser, vivre, activer mon réseau : donner, prendre des nouvelles, mettre en relation, avoir des recommandations, gagner des missions, des clients, développer ensemble nos activités et faire des belles rencontres, aussi !

Je m'appelle Frédérique Genicot, je suis entrepreneure, votre coach pour le développement commercial de votre activité. Ma passion : transmettre et faire grandir l’Autre. Je vous motive à tester, à essayer, à sortir de votre zone de confort avec bienveillance et authenticité. Ce que j’aime, ce qui me motive, c’est voir votre activité décoller, sentir la confiance vous gagner, vous voir devenir ce que vous avez choisi d’être.

RELATED POST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir
13
Cacher