5 questions à vous poser pour choisir le bon réseau d’affaires

Networking
MeDoWe : 5 questions à vous poser pour choisir le bon réseau d’affaires
15 juin 2017 | Frédérique Genicot

Envie de rejoindre un réseau d’affaires ? Bonne idée ! Cela peut en effet booster votre activité. Mais comment sélectionner celui qui vous convient ? Isabelle Sthemer, co-fondatrice de DojoGroup et auteure d’un guide pour développer son réseau, nous livre ses conseils pour faire le bon choix.

Le booster de la semaine arrive directement dans votre boite aux lettres

Avant toute chose : qu’est-ce qu’un réseau d’affaires exactement ?

Une définition n’est peut-être pas de trop ! Les réseaux d’affaires, ce sont des groupes d’entreprises ou d’entrepreneurs qui se réunissent régulièrement dans le but de développer leur business, sur la base de recommandations croisées.

Les modus operandi diffèrent d’un réseau à l’autre, mais le principe repose toujours sur l’engagement personnel des membres qui y contribuent. Il y a deux principaux modèles :

  • Les réseaux d’affaires de co-construction : chacun conserve son indépendance et ses clients mais tous se rapprochent éventuellement pour co-construire des offres/structures communes, partager des outils, des méthodes, de la communication, ou marier des atouts complémentaires.
  • Les autres réseaux d’affaires : ils créent des conditions permanentes de mise en relation selon le principe du soutien mutuel et de l’échange, lors d’événements récurrents. En revanche, les membres au sein de ces réseaux ont tous une activité professionnelle distincte et non concurrente, sur une zone géographique donnée.

Vous y voyez plus clair ? Parfait. Voyons du coup maintenant comment sélectionner le réseau d’affaires pertinent en fonction de vos besoins. Pour y parvenir, vous devez passer en revue 5 questions :

1 –  Est-ce que mon business s’adresse à des particuliers ou à des professionnels ?

Certains réseaux sont en effet ciblés B2B, et d’autres B2C.

« Il y a donc un tri à faire en amont, pour que le réseau retenu corresponde à votre besoin et vous offre de véritables opportunités de développement » nous dit Isabelle Sthemer.

2 – Combien de temps suis-je prête à investir dans le réseau ?

Les réseaux d’affaires fonctionnent selon le principe du « donnant-donnant ». Ils vous mettent en relation avec d’autres personnes et vous aident à faire fructifier votre activité et trouver de nouveaux clients. Mais pour fonctionner, ils ont besoin que leurs membres s’impliquent.

« Il peut s’agir d’un investissement régulier (2h par semaine, par exemple) ou plus occasionnel (quelques heures par mois) » explique Isabelle Sthemer. « Mais dans tous les cas, faire partie d’un réseau est une activité prenante. Il faut donc vérifier que vous êtes en mesure de caler cet engagement dans votre emploi du temps, et demander au réseau ce qu’il attend de vous en termes de disponibilité ».

3 – Suis-je prête à me confronter à la concurrence ou pas ?

Si la réponse est non, tournez-vous plutôt vers les réseaux non-concurrents.

« Attention cependant à ne pas faire votre choix trop vite. Les réseaux d’affaires de co-construction permettent souvent d’être plus forts ensemble, par exemple face à des grands comptes. L’alliance des compétences est un atout dans bien des cas » rappelle Isabelle.

4 – Ai-je envie de déployer mon business sur un secteur géographique donné ou suis-je prête à élargir mes horizons ?

« Les réseaux n’ont pas tous la même taille, certains se concentrent sur une région précise, d’autres ont plus d’ampleur et se déploient au niveau national ou international », explique Isabelle.

Vous devez donc être au clair sur vos objectifs en termes de développement, afin de pouvoir choisir entre renforcer votre présence sur un marché local ou au contraire partir à la conquête de nouveaux territoires.

5 – Quel budget puis-je consacrer à mon réseau d’affaires ?

On ne le sait pas forcément, mais faire partie d’un réseau d’affaires exige la plupart du temps une participation financière, qui peut s’avérer élevée en fonction de votre situation.

« Il y a le plus souvent un droit d’entrée d’environ 1000 € » nous dit Isabelle Sthemer. « Il faut y ajouter le financement chaque semaine d’un petit déjeuner ou d’un déjeuner. Au bout du compte, cela peut représenter un budget global de 2000 € pour une année » récapitule-t-elle.

Alors autant aborder la question simplement avec l’animateur du réseau, pour voir si la participation demandée rentre dans votre budget.

En conclusion

Une fois que vous avez les réponses à ces questions, votre cahier des charges est clair et vous pouvez vous mettre en quête du réseau qui vous correspond. Mais attention, au-delà des points abordés ci-dessus, il y a une ultime composante à prendre en compte, totalement aléatoire. C’est la personnalité de l’animateur du réseau que vous choisirez, sans parler de l’ambiance qui se dégage, avec laquelle vous devez vous sentir à l’aise et en confiance. Il est donc indispensable de tester avant de s’engager. Bonne nouvelle : c’est heureusement possible dans la majorité des cas !

Frédérique Genicot, fondatrice de MeDoWe - Coaching pour femmes entrepreneures
FRÉDÉRIQUE GENICOT

Je m’appelle Frédérique Genicot, je suis entrepreneure, votre coach pour le développement commercial de votre activité. Ma passion : transmettre et faire grandir l’Autre. Je vous motive à tester, à essayer, à sortir de votre zone de confort avec bienveillance et authenticité. Ce que j’aime, ce qui me motive, c’est voir votre activité décoller, sentir la confiance vous gagner, vous voir devenir ce que vous avez choisi d’être.