Faire du networking, manuel de survie pour introverti

Faire du networking
16 mai 2019 | Frédérique Genicot

Sortir, participer à des événements, un bon moyen de développer votre réseau professionnel, de trouver des clients. Et les introvertis ? Réservés, on pense qu’ils sont de piètres réseauteurs. Non, pas vraiment, démonstration !

Introverti, extraverti, qui est quoi ?

Introversion, et son opposé, extraversion, c’est Carl Gustav Jung qui en parle le premier. Le test de personnalité MBTI fait de ce couple (I, E), une des dimensions utilisées pour décrire la personnalité de chacun.

Introverti ? Vous vous ressourcez seul ; vous avez besoin d’espace, de temps pour vous, c’est vital.

Vous préférez écouter, les conversations en groupe, sans but précis, vous n’aimez pas. L’écrit vous régale, l’oral vous y aller à reculons. Vous aimez travailler seul.

Vous êtes plutôt extraverti si votre énergie vous la trouvez au contact des autres.

Bon, vous parlez et puis, souvent, ensuite, vous écoutez. Rentrer en contact avec d’autres personnes, c’est votre truc, et l’action, votre moteur, et oui, vous aimez être au centre de l’attention.

Les introvertis et le networking

Participer à des soirées réseau, c’est aller vers ceux qu’on ne connait pas, engager la conversation. D’abord, se présenter et si on pousse la logique du networking, c’est demander ce que l’on cherche.

L’extraverti trouve son énergie, sa motivation dans ces situations inconnues.

L’introverti doit lutter contre lui-même. A choisir, il préférerait être seul plutôt qu’au milieu de tout ce monde.

L’extraverti a un carnet d’adresses aussi long que le bras, il est parfois un peu trop « name dropping ».

L’introverti a des liens plus profonds avec un nombre plus limité de personnes, la qualité plutôt que la qualité.

Alors, les introvertis, poussez l’avantage lorsque vous êtes dans votre élément.

Focus sur votre réseau actuel, construisez, créez des relatons durables, entretien ces liens qui vous sont chers. Vous aimez écrire, vous êtes en terrain connu. Alors, la carte de vœux, le mail de félicitations, c’est pour vous.

Vous écoutez ce que vous disent vos contacts, vous savez, certainement à qui faire parvenir cet article, ou qui mettre en relation avec cette autre personne.

Alors, pourquoi ne pas en faire une habitude quotidienne, 20 minutes ni plus, ni moins ?

Introvertis, vous allez aimer le networking

Passons maintenant aux événements, aux soirées networking.

Il y a celles organisées par le réseau dont vous faites partie, les anciens de votre école, les entrepreneurs de votre région, …

Comment vous y faire connaitre ?

Le cheval de Troie pour être connu par tous les membres, c’est de proposer votre aide, de prendre quelques responsabilités au sein du réseau.

Cette mission vous offre, alors, un prétexte pour rentrer directement en contact avec ces personnes, quand ce n’est pas eux qui viendront naturellement vers vous.

Seconde option : proposer une intervention sur un sujet que vous connaissez bien. Il ne s’agit pas d’improviser, mais, de partager votre savoir. C’est une façon indirecte de parler de vous. Le sujet vous passionne, et surtout vous aurez préparé votre conférence à l’avance.

Intéressons-nous à une autre situation, un événement, une soirée sans têtes connues.

Première option : ne pas y aller seul

Vous pourriez retrouver cette personne à certains moments, entre deux conversations. Attention, cependant, à ne pas rester ensemble pendant toute la soirée.  Fixez-vous un objectif précis, un nombre de nouvelles personnes avec lesquelles vous allez engager la conversation.

Vous aurez ainsi récupéré quelques nouvelles cartes de visite. Puis, c’est l’occasion de présenter ces personnes à celle, celui qui nous accompagne, et vice versa.

Ensuite, arriverez tôt

Vous détestez rentrer dans une pièce remplie de personnes inconnues, en train de discuter ensemble.

La solution, c’est arriver parmi les premiers, les petits groupes ne seront pas encore formés, et cela vous semblera moins insurmontable. il y aura une autre personne qui arrivée à l’heure sera contente d’engager la conversation avec vous.

Une autre idée est de proposer aux organisateurs de les aider à finaliser la mise en place de l’événement, ils vont connaîtront et se souviendront mieux de vous.

S’intéresser réellement aux autres

On pense qu’un bon réseauteur, c’est quelqu’un qui parle. Vous préférez écouter, poser des questions, amener la personne à parler de ce qu’elle fait. C’est naturel chez vous.

Bonne nouvelle ! Les personnes adorent parler d’elles, elles seront sensibles à celle, à celui qui s’intéresse vraiment à ce qu’elles disent. Vous avez marqué des points par rapport à cet extraverti qui monopolise l’attention, la parole.

Faites ce que vous savez bien faire ! Vous aimez écouter, alors, il vous reste à préparer vos questions brise glace, la première question. Ensuite, enchaînez, rebondissez en mettant l’autre au centre de la discussion.

Parler de vous ? Cela viendra, dans un second temps, vos interlocuteurs commenceront, alors, à s’intéresser à vous, les rôles sont inversés.

Et pour être encore mieux préparé, vous pouvez aussi repérer, en amont de la soirée, le nom des personnes que vous souhaitez rencontrer. En vous renseignant sur leur activité, vous allez sans doute trouver des sujets intéressants, de quoi nourrir vos futures questions !

Faire du networking quand on est introverti, c’est parti

La confiance vient avec l’entrainement. Donc, on pratique. Petits pas par petits pas, Et toujours les petits pas, ceux qui additionnés les uns aux autres vous feront évoluer.

Alors, maintenant, c’est parti pour un pas de côté, pour sortir un peu de sa zone de confort en en vous fixant un objectif atteignable et, néanmoins, ambitieux. Vous serez, alors, fier de vous.

Parlons de cette prochaine soirée, de l’invitation que vous venez d’accepter, quel sera votre objectif ?

Envie de recevoir d’autres conseils pour faire du networking, pour trouver des clients, inscrivez-vous au « Secouez-moi », notre newsletter.

La newsletter arrive directement dans votre boite aux lettres

Frédérique Genicot, fondatrice de MeDoWe - Coaching pour femmes entrepreneures
FRÉDÉRIQUE GENICOT

Je m’appelle Frédérique Genicot, je suis entrepreneure, votre coach pour le développement commercial de votre activité. Ma passion : transmettre et faire grandir l’Autre. Je vous motive à tester, à essayer, à sortir de votre zone de confort avec bienveillance et authenticité. Ce que j’aime, ce qui me motive, c’est voir votre activité décoller, sentir la confiance vous gagner, vous voir devenir ce que vous avez choisi d’être.