Comment garder un mental d’entrepreneure

Entrepreneurs
MeDoWe : Comment garder un mental d’entrepreneure
7 décembre 2017 | Frédérique Genicot

Voir grand, viser haut, croire en soi, en ses chances, on est toute d’accord. Oui, mais, comment rebondir, rester confiante, positive, avancer malgré les hauts et les bas de la vie d’entrepreneure. Une mauvaise nouvelle, un obstacle, voici les astuces, méthodes que j’utilise pour rester motivée.

Le booster de la semaine arrive directement dans votre boite aux lettres

Mieux qu’hier, moins bien que demain

La psychologue Carol Dweck parle d’état d’esprit fixe quand nous cherchons, dans nos actions, la confirmation de ce que nous sommes ou pas. Pour résumer : je réussis, je suis géniale ; je rate, je suis nulle. Pourtant, nous pouvons évoluer, changer, elle parle d’un état d’esprit de croissance.  Je suis dans une démarche d’apprentissage continu. Lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, je m’interroge sur comment je peux mieux faire. Et cela commence par dire adieu à la critique interne, apprendre à me parler avec douceur et bienveillance. Comme par magie, ma capacité à tenter de nouvelles choses, à me dépasser en est renforcée.

Lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, je m’interroge sur comment je peux mieux faire.

Être bien entourée

L’influence de notre entourage sur qui nous sommes et qui nous devenons ? Une réalité souvent sous-estimée. Côtoyer certaines personnes nous aide à grandir, à nous épanouir, leur état d’esprit est positif, elles nous revitalisent.  Modifier son entourage, c’est passer à la vitesse supérieure, passer de la route nationale à l’autoroute. Alors, interrogeons-nous sur les personnes que nous fréquentons le plus. Cela nous convient-il ? Et qui avons-nous envie de rencontrer dans les 12 prochains mois ?

Modifier son entourage, c’est passer à la vitesse supérieure.

Parler à mes peurs

L’inconnu, le risque, tentant ? Oui, mais, parfois, l’enjeu est tel que c’est la boule au ventre.  Au lieu de fuir le danger, regardons le bien en face. Car la peur est une émotion, elle nous fait passer un message. Si nous redoutons quelque chose, la première étape est de la nommer. Verbaliser, mettre des mots, que raconte-t-elle cette peur ? Et ensuite, passez à l’action. Oui, mais comment ? En vous connectant à vos compétences, votre valeur. Transformer cette peur en excitation. Souvent, les choses passent beaucoup mieux que ce que l’on avait pu imaginer !

La peur est une émotion, elle nous fait passer un message.

Se ressourcer

Ah, bon, le mental, c’est aussi ne rien faire ou plutôt « less is more ». Faire autrement, retrouver du temps pour soi, recharger les batteries ou carrément s’ennuyer et laisser son esprit vagabonder. Parfois, on est la tête dans le guidon, les pensée négatives s’enchaînent, on ne voit plus rien, il est temps de prendre du recul. Pour moi, ce sont les espaces, la nature, marcher, rire. Encore faut-il s’autoriser à ne rien faire, apprendre à dire non. La solution : organiser des moments dans son emploi du temps, planifier cette activité, comme toutes les autres et tenir ses engagements.

Et vous quels sont vos bonnes habitudes pour retrouver un mental d’entrepreneure ?

Frédérique Genicot, fondatrice de MeDoWe - Coaching pour femmes entrepreneures
FRÉDÉRIQUE GENICOT

Je m’appelle Frédérique Genicot, je suis entrepreneure, votre coach pour le développement commercial de votre activité. Ma passion : transmettre et faire grandir l’Autre. Je vous motive à tester, à essayer, à sortir de votre zone de confort avec bienveillance et authenticité. Ce que j’aime, ce qui me motive, c’est voir votre activité décoller, sentir la confiance vous gagner, vous voir devenir ce que vous avez choisi d’être.